[L1 - J01] MCA 0-0 CRB: Le visage caché du Derby

Pour un premier match de la saison, aussi "grand" qu'il est sensé être, aussi "petit" où il a été programmé, le stade de Bologhine a connu hier le retour des supporteurs du Mouloudia, mais dans des conditions "humiliantes" et "répréssives". Le "derby" d'hier était, encore une fois, un scandale d'organisation. Mais bien évidemment, le tort reviendra QU'aux supporteurs, selon les "irresponsables" de la LNF.

Depuis l'annonce de l'organisation du match MCA - CRB au stade de Bologhine, malgré la disponibilité du stade du 5 juillet depuis Mai dernier, les dirigeants de la LNF, à leur tête Kerbadj, ont refusé que ce premier match de la saison soit organisé sur ce désormais nouveau "complexe de loisirs". Leur promesse n'est pas tenue, mais cela ne choque personne. La solution est donc le "petit" stade d'Omar Hamadi, et c'est évident pour tout le monde que c'est une très mauvaise idée.

Même s'il n'y a aucune pression en ce début de saison, un tel match entre deux équipes rivales n'est pas sensé être organisé dans un petit stade pareil. Mais même si on est obligé, il faut au moins travailler son cerveaux et penser par tous les moyens d'absorber toute forme de provocation. Or que c'est tout le contraire qui s'est passé.

Les "organisateurs" ont vendu les billets aux mouloudéens à partir de 9h, alors que ceux du CRB ont tous eu leurs billets la veille du match. Ainsi, et dès l'arrivée de ces derniers dans les parages du stade vers midi, quelques affrontements se sont déroulés, en notant quelques blessés légers.

L'ouverture des portes était prévue à 13 h, mais les milliers de supporteurs ont dû attendre plus de 4h (de 11h jusqu'à 15 h) sous une chaleur estimée à 40°C et un taux d'humidité de 90%. Et cela sans parler de la répression des forces de l'ordre qui tabassait le va et vient pour n'importe quelle raison. Une fois sur les gradins, et toujours sous cette chaleur sans aucune source de nourriture ou d'un moyen de détraction, les milliers de supporteurs (des deux camps) étaient déjà hors d'eux.

Pourtant, durant pratiquement toute la rencontre, il n'y avait aucun incident cité, et aucun signe d'un probable débordement. Jusqu'à la 80' du match, où quelques dizaines de supporteurs du CRB ont allumé des fumigènes et commençaient à les jeter sur les supporteurs du Mouloudia, qui étaient assis à 20m d'eux seulement. Il y avait de quoi provoquer la violence, les mouloudéens n'font pas tarder à répondre par la même manière, créant des scènes de violence qui sont devenues familières dans nos stades.

On ne tolère en aucun cas ces actes, et on n'a aucun argument pour les justifier. Mais que chaque personne qui osera ouvrir sa gueule pour dénoncer quoi que ce soit, qu'elle assume d'abord ses responsabilités. Puisqu'on refait toujours les mêmes bêtises, comment voulez-vous espérer un changement ? C'est devenu une routine, alors gardez vos ... sur vos chaises. A bon entendeur.